Ce jour là j’apprends que mon patron, dentiste à Paris me licencie du fait de ses problèmes de santé.
Le soir même je reçois une lettre d’un inconnu. C’est le fils d’une amie, moniteur de plongée en Polynésie. Sa femme est partie il y a un an et il me demande de l’aide pour s’occuper de ses enfants, 5 et 7 ans durant leurs vacances.

Célibataire et sans travail il m’est facile de répondre positivement. Je m’organise rapidement, prend quelques affaires et me voilà partie vers un lieu que je ne connais absolument pas. Je me retrouve sur une île de 7km sur 7 aux Tuamotu, faisant office de jeune fille au pair.
Durant la journée je m’occupe des enfants entre la plage, le quai, l’aérodrome, la maison… à pied ou à bicyclette. On joue, on lit, on va chercher le soir avec délice, les pains au coco chez le voisin Assam… et bien sûr il y a tout le quotidien à gérer.

Je prie chaque jour pour cette famille qui ne partage pas ma foi chrétienne. Tout se passe bien avec les enfants, nous apprenons à nous connaître et commençons à former une belle équipe. Quand au papa il est encore déprimé suite au divorce.

A la fin des vacances des enfants je suis repartie en France métropolitaine. Mais 15 jours après mon retour je reçois un nouveau courrier de ce père de famille qui s’exprime ainsi “Reviens, j’ai besoin d’aide…”.
J’ai donc rendu mon appartement et suis repartie dans les îles.

Quelques mois après cet homme m’a demandé si je voulais bien l’épouser et accepter ses enfants. C’était en 2000 et depuis nous avons vécus ensemble de nombreuses aventures, en mer et sur terre.
Je n’aurai jamais imaginé que juste en rendant un service je deviendrai en même temps épouse, belle-mère et navigatrice !

Rem: j’ai terriblement le mal de mer !

Françoise L.