Bénédicte de Dinechin est conseillère conjugale : elle guide de nombreux couples qui traversent petites turbulences ou grandes tempêtes, vers l’apaisement, et les aide à retrouver une vie amoureuse authentique. Elle est l’auteur d’un nouveau livre, Le couple dont vous êtes le héros, cahier love-coach pour entretenir la flamme. Interview exclusif !

Corpsféminin.com : Pourquoi avoir écrit ce cahier love-coach ?

Bénédicte de Dinechin : Pour transmettre la base des fondations d’un couple durable, pour les personnes qui n’aiment pas trop lire et veulent une aide, concrètement.

Corpsféminin.com : Comment peut-on vitaminer son couple ?

B. de D. : En se parlant, en s’écoutant, en se remettant en question, en prenant du temps à deux, juste pour prendre soin de son couple et montrer à l’autre qu’il compte pour soi.

Corpsféminin.com : La fidélité aujourd’hui, est-ce encore possible ?

B. de D. : C’est un défi, ça l’a toujours été. C’est possible si on est « prudent » et si on ose demander de l’aide quand son couple va mal, au lieu d’aller voir ailleurs. L’adultère est un tsunami, mais pas la mort du couple. 80% des couples que je reçois vient après une relation extra conjugale. Ceux qui veulent vraiment reconstruire y arrivent, heureusement.

Corpsféminin.com : Quelles sont les erreurs à éviter ?

B. de D. : Se croire fort, se confier à d’autres personnes du sexe opposé, un rendez-vous à deux, les ex sur les réseaux sociaux, les sites internet, la pornographie…

Corpsféminin.com : On entend parfois “J’aime ma femme, mais j’ai rencontré une fille qui me trouble beaucoup au travail…” que répondre ?

B. de D. : C’est chouette si vous aimez votre femme : alors qu’est-ce qui vous trouble ? Avez-vous besoin de retrouver de la séduction dans votre couple, de l’admiration, de la fantaisie ? Est-ce que la sexualité est épanouissante ou est-elle devenue une routine, voire inexistante ? A vous de jouer avec votre femme pour retrouver dans votre couple ce qui vous tente ailleurs.

Corpsféminin.com : “Cela ne peut-il pas faire du bien à son couple d’aller voir ailleurs, de prendre l’air en quelque sorte, de voir ce qui se fait sur d’autres horizons pour mieux se retrouver et pimenter son quotidien » ?

B. de D. : C’est une fausse croyance, je vois l’inverse en consultation. L’adultère provoque un séisme, perte de confiance en soi, perte de confiance dans l’autre, colère, dépression , agressivité…

Corpsféminin.com : Quelle doit être la place de la sexualité dans la vie de couple ? Qu’y a-t-il d’autre, aussi ?

B. de D. : Il n’y a pas que le sexe, les autres piliers comptent aussi. Mais la sexualité est une vraie dimension, qui évolue en fonction de l’âge et des rythmes du couple, de l’arrivée des enfants, de la ménopause, etc. ; à prendre au sérieux et aller voir un sexologue, si besoin.

Corpsféminin.com : Quelles conséquences ont sur le couple les différences entre corps féminin et corps masculin ? Est-ce essentiellement des différences physiques ?

B. de D. : La différence des corps est physique et hormonale, une femme a un cycle féminin que l’homme n’a pas. Le cycle féminin inscrit le corps et la psychologie de la femme dans un renouvellement de fécondité et demande une bonne connaissance de soi pour comprendre ses “états d’âme” liés aux périodes du cycle, pour gérer sa fécondité. En couple, c’est une responsabilité des deux partenaires, c’est donc par le dialogue que cette différence devient une occasion de mieux se comprendre.

Corpsféminin.com : Si c’est nécessaire, à quel moment se faire aider par un conseiller conjugal ?

B. de D. : Il n’y a pas de trop petite indication pour aller voir un conseiller conjugal, ni de trop grave pour se réconcilier grâce à son aide. C’est comme le dentiste : il vaut mieux être rassuré vite ou traiter une petite carie que de devoir faire une couronne pour une dent mal soignée ou négligée. Je reçois certains couples juste une fois pour affiner un sujet entre eux, d’autres font un reset ou une année de thérapie, surtout après de grosses blessures.

Corpsféminin.com :  Quelles sont les recettes du couple qui dure ?

B. de D. : Il n’y a pas de recettes mais plutôt des ingrédients, et à chacun de doser en fonction de son tempérament et des phases de sa vie de coupe. Les ingrédients qui donnent de la saveur ? La fantaisie, l’humour, du temps ensemble. Les ingrédients qui en font un aliment de qualité ? Le pardon, un objectif commun, des projets ouverts sur le monde, l’engagement.

Corpsféminin.com : Quelle est la différence entre sexe et tendresse ?

B. de D. : Le tendresse est une inclinaison du cœur qui passe en gestes ou en marques d’attention ? Comme un SMS, un câlin, ou compliment, se donner la main, remonter une mèche de cheveux, se masser le dos… le sexe est lié au désir physique et à la relation sexuelle. La tendresse n’est pas que conjugale, et elle peut être maintenue – et doit être entretenue – même si la sexualité n’est plus possible. La tendresse n’est pas le préliminaire du sexe, comme le chante Maurane, s’il me manque la tendresse…

Corpsféminin.com : Par quels moyens simples et concrets entretenir la flamme au quotidien ?

B. de D. : Cinq minutes chaque soir pour se dire en une phrase pour chaque : “Pardon, merci, s’il te plaît , je t’aime”. Se souvenir qu’aimer ce n’est pas prendre mais donner.

Corpsféminin.com : Que faire quand il n’y a plus de sentiments ?

B. de D. : Le sentiment peut baisser, ce qui fait un couple c’est la volonté d’aimer. Le sentiment est soumis à ma psychologie, à un contexte, aux réponses de l’autre. Il peut donc être capricieux. La volonté d’aimer dépend de moi, elle est bien plus profonde, et l’entretenir permet de retrouver des sentiments.

Corpsféminin.com : Quel rapport entre Dieu et mon couple ?

B. de D. : Demandez lui ! C’est une boutade pour dire que Dieu s’invite dans mon couple si je le veux bien, notamment dans le sacrement de mariage, mais qu’un sacrement n’est pas magique. Dieu écoute nos prières, nous donne ce qui est on pour nous, et on le trouve en se posant dans sa compagnie. Mettre Dieu dans son couple par des temps privilégiés ensemble avec Lui, par exemple un week-end de retraite en coupe ou en famille chaque année. Il y a plein de lieux pour tous les goûts !

Pour aller plus loin : se procurer ce ‘cahier love coach’ sur Amazon