La date du 25 novembre est l’occasion de remettre la tradition de la Sainte Catherine sur la table…mais qui était cette Catherine ? et pourquoi cette tradition ? a-t-elle encore du sens aujourd’hui ?

Qui était Sainte Catherine ? 

Le 25 novembre on célèbre la vierge et martyr Catherine d’Alexandrie. Issue d’une famille royale, elle aurait vécu au IVème siècle. Très pieuse, elle choisit de donner sa vie à Jésus et de se marier mystiquement avec lui après l’avoir vu accompagné de la Vierge Marie en songe.

L’empereur Maximin convoqua tous les chrétiens du territoire, souhaitant les faire renoncer à leur foi. Catherine refusa et affirma à plusieurs reprises qu’elle ne renierait pas son Dieu. Maximin, exaspéré tenta par tous les moyens de la tourner vers les idoles païennes, mais sans succès… elle arrivait même à convertir les plus grands savants et philosophes ! Elle refusa également à plusieurs reprises d’épouser l’empereur séduit par son extrême beauté, rétorquant que son seul époux était Jésus-Christ. Fou de rage, Maximin la soumit à de multiples tortures (elle fut sauvée et réconfortée par des anges plusieurs fois) et finit par lui faire trancher la tête. La légende dit que sa dépouille fut emmenée par des anges sur le Mont Sinaï. Sainte Catherine était l’une des voix que Sainte Jeanne d’Arc entendait. 

Sainte Catherine, patronne des « filles à marier »

chapeau sainte catherineAu cours du XVIème siècle, une tradition populaire a émergé et cette journée du 25 novembre a été dédiée aux femmes d’au moins 25 ans qui n’étaient pas mariées. C’était l’occasion de se confier à Sainte Catherine en priant pour un mari. Ces femmes célibataires étaient communément appelées les « catherinettes ». Pour les reconnaitre, elles portaient une coiffe jaune et verte, les couleurs de la sagesse et de l’espoir, signifiant ainsi qu’elles étaient disponibles pour se marier. Dans les églises, les statues de Sainte Catherine étaient également recouvertes d’une coiffe par ces jeunes femmes. C’est de là que vient l’expression « coiffer Sainte Catherine » ! 

Mais au-delà des jeunes filles, Sainte Catherine est aussi la patronne des philosophes, des théologiens, des modistes… et bien d’autres encore ! 

Et les hommes dans tout ça ?!

Les hommes ne sont pas en reste mais il est vrai que cette tradition est bien moins connue. Il s’agit pour les hommes célibataires de plus de 30 ans de « porter la crosse » le 6 décembre, jour de la Saint Nicolas. 

La Sainte Catherine aujourd’hui 

Aujourd’hui, cette tradition moyenâgeuse nous fait sourire et l’expression « catherinette » nous parait complètement désuète. En effet, le mariage n’est plus un « passage obligé » et l’âge auquel les femmes se marient ne cesse de reculer, du moins en occident. Selon l’INSEE, en 2020, l’âge moyen des femmes au mariage est de 36,7 ans. 

couples mains liées

Prier pour trouver un mari, une femme…l’âme sœur ?

Quoi de plus sérieux que le sujet de l’amour ?! Le bienheureux Frédéric Ozanam en recherchant sa vocation a écrit une belle prière pour les célibataires à la recherche de l’âme sœur : 

« Je sens en moi se faire un grand vide que ne remplissent ni l’amitié ni l’étude. J’ignore qui viendra le combler. Sera-ce Dieu, sera-ce une créature ? Si c’est une créature, je prie qu’elle ne se présente que quand je m’en serai rendu digne.

Je prie qu’elle apporte avec elle ce qu’il faudra de charme extérieur pour qu’elle ne laisse place à aucun regret; mais je prie surtout qu’elle vienne avec une âme excellente, qu’elle apporte une grande vertu, qu’elle vaille beaucoup mieux que moi, qu’elle m’attire en haut, qu’elle ne me fasse pas descendre, qu’elle soit généreuse parce que souvent je suis pusillanime, qu’elle soit fervente parce que je suis tiède dans les choses de Dieu, qu’elle soit compatissante enfin, pour que je n’aie pas à rougir devant elle de mon infériorité.

Ne m’abandonnez pas, Seigneur, faites que je sois aimé; Vous le savez, ce n’est pas seulement de la douceur que je cherche dans l’Amour, c’est le mépris de toute bassesse, c’est la force de combattre pour le Bien, pour le Vrai. »

Alors pourquoi ne pas confier à Dieu ce désir de s’unir à un autre, ce désir de se marier… ? 

Nous pouvons prier avec vous cette prière via le chat’, n’hésitez pas à nous parler, c’est toujours plus simple à deux non ?

Pour lire plus :