En lisant cette question, cette chanson raisonne au loin… « Salagadou, la magicabou, la bidibidabidibou… »* .

Pour rencontrer l’amour, quelle recette magique suivre à la lettre ? 

J’ai mis à contribution mon mari pour vous élaborer nos deux pensées distinctes. Car oui, l’homme et la femme ne fonctionnent pas toujours de la même manière quand il s’agit de rencontrer son âme soeur. Déjà peut-on réellement parler d’âme sœur ? D’alter égo ? De l’homme ou la femme parfaite ? LA bonne personne ? 

Je crois qu’il y a déjà là quelque chose qu’il faut se dire : il n’y a pas de bonne personne, celle qui est parfaite et répond à tous nos besoins, nos désirs et nos envies. Non, on le saurait ! On ne trouvera jamais quelqu’un avec lequel nous serions parfaitement assortis. Et heureusement ! Avant de se marier on peut chercher à répondre à des critères bien précis, comme si nous cochions sur notre liste de course les produits que l’on met dans notre caddie.

Il faut donc partir du principe que rencontrer quelqu’un, eh bien, cela peut-être un peu déroutant. L’autre restera un lieu d’étrangeté à notre âme car il n’est pas toujours saisissable par nos désirs ! Et c’est tant mieux, car l’amour est beau quand il nous déroute et nous entraîne dans un pas de deux que l’on ne maîtrise pas toujours.

Mais moi en tant que femme, comment parfois je peux bousculer la chance, et oser la rencontre ?

Oser … pour rencontrer l’amour

Tout d’abord, il me semble primordial de donner du temps à cela. J’ai vu beaucoup de femmes très investies à droite à gauche, toujours partante pour rendre service dans l’associatif, ou à contrario plus casanière. Mais pour rencontrer -conseil bête et pratique- il faut avoir du temps dans son planning ! Alors mesdames, autorisez-vous cette soirée dans un bar avec quelques copines au lieu d’aller dans votre traditionnel cours de pilates, qui précèdera un zoom pour organiser le futur gros évènement caritatif de l’été. 

Montrer sa vulnérabilité, ses faiblesses

Cela me permet d’embrayer sur une deuxième idée qui me vient en tête. Beaucoup de femmes semblent mener leur vie d’une main de maître: investies, débordées, voulant toujours gérer seule, montrant qu’une facette de leur visage parfait. Et pourtant mesdames, nous savons tous que nous n’arrivons pas bien à tout gérer seule. Nous avons même parfois des gros soucis, des blessures, qui nous rendent faillibles. Et bien, je crois qu’un homme à besoin de les voir car il aime à se dire qu’il pourra vous aider, se rendre utile. Un homme a toujours un besoin chevaleresque à assouvir ! Alors mesdames, montrez vos faiblesses, pour laisser l’homme se rendre utile.

Mon mari pense d’ailleurs qu’un homme n’a pas besoin d’une mère qui prend soin de tout le monde et gère tout toute seule. Oh non, quel ennui ! Mais il a besoin d’une femme égale à lui, différente et complémentaire. Et oui les filles, votre mec c’est pas votre poupée malléable, il faut savoir qu’il peut-être un peu différent de vous et c’est très bien comme ça. 

Être heureux d’abord sans l’autre

Enfin, lui et moi on croit beaucoup à l’importance d’être heureux d’abord sans l’autre. Je m’explique: il n’y a rien de pire que les relations pansements. J’ai bien souvent vu autour de moi des filles qui n’osent pas vraiment vivre leur célibat. Beaucoup peuvent « enchainer » relations sur relations, par peur de la solitude.

Mais, on peut être heureuse tout de même sans un homme dans notre vie. Ce n’est pas une fin en soi. On peut mener des projets, développer sa vie professionnelle et amicale ! On peut avoir une vraie force d’indépendance ! Et d’après mon mari, les mecs aiment ça ! Par exemple, mesdames, si vous avez des projets immobiliers, lancez-vous ! N’attendez pas l’homme de votre vie pour acheter votre appartement, ça ne le fera pas venir plus vite…

Alors vous me direz: « mais attends on doit se montrer fragile, amie, indépendante, mais c’est un peu contradictoire ». Je ne crois pas, la juste manière de vivre tout cela est de savoir mettre un équilibre entre notre fort désir de rencontrer quelqu’un et notre joie de vivre notre vie actuelle. 

La mère de famille nombreuse envie sûrement votre situation lorsque son sixième se réveille pour la cinquième fois dans la nuit. La femme pas heureuse en ménage se dit qu’il était bon le temps de son célibat, où elle était libre comme l’air. 

Je ne dis pas qu’il faut que l’on se compare entre nous, je dis simplement qu’il est bon que chacun vive pleinement son aujourd’hui ! 

« Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. » Matthieu 6 : 34

*Formule magique de la marraine de Cendrillon

Et vous, avez-vous des conseils pour rencontrer l’amour ?

Pour aller plus loin :